Does patient selection account for the perceived cost savings in outpatient spine surgery? A meta-analysis of current evidence and analysis from an administrative database.

Mundell BF(1)(2), Gates MJ(2)(3), Kerezoudis P(2)(3),Alvi MA(2)(3), Freedman BA(4), Nassr A(4), Hohmann SF(5)(6), Bydon M(2)(3).

J Neurosurg Spine. 1er décembre 2018.

OBJECTIF : La chirurgie de la colonne vertébrale en chirurgie ambulatoire  a été multipliée par 5 de 1994 à 2006. Les économies réalisées sur les coûts perçus avec des résultats comparables ou supérieurs à ceux obtenus avec hospitalisation pour les mêmes interventions sont souhaitables à une époque où les dépenses de santé sont analysées.

L’augmentation de la chirurgie de la colonne vertébrale en ambulatoire a entraîné un développement du nombre de centres de chirurgie ambulatoire. Dans cette étude, les auteurs ont émis l’hypothèse que les économies totales réalisées pour le chirurgie ambulatoire de la colonne vertébrale sont largement motivées par la sélection des patients et les présupposés envers les patients en meilleure santé.

MÉTHODE: Une méta-analyse évaluait les facteurs de sélection des patients et les résultats associés aux interventions de la colonne vertébrale en ambulatoire. Ont été utilisées : Les rapports de cotes et les différences moyennes calculées à l’aide d’un modèle bayésien à effets aléatoires. Les auteurs ont étendu cette analyse d’une manière nouvelle en utilisant les résultats de la méta-analyse pour examiner les coûts des données provenant d’une base de données administrative d’hôpitaux universitaires affiliés.

L’approche bayésienne avec les a priori par méta-analyse, a été utilisée pour comparer le coût de la réalisation d’une discectomie cervicale antérieure en hospitalisation et en ambulatoire et la laminectomie lombaire. Un total de 370,195 patients répondaient aux critères d’inclusion. Les interventions ambulatoires étaient associées à un patient plus jeune (différence moyenne[MD] -2,34, crédibilité de crédibilité de 95% [CrI] -4,39 à -0,34) et aucun diagnostic de diabète (odds ratio [OR] 0,78, 95% CrI 0,54-0,97). Les interventions ambulatoires étaient associées à une probabilité plus faible de réopération (OR0,42, IC à 95% 0,16-0,80), de réadmission dans les 30 jours (OR 0,39, IC à95%)0,16-0,74), et des complications (OR 0,29, 95% de CrI 0,15-0,50) et avec une baisse globale des coûts (121 392,72 USD, 95% de CRI: 216 824,81 USD à 23632,92 USD). Une analyse complémentaire des données administratives nationales a révélé des économies de coûts plus modestes que celles identifiées dans la méta-analyse pour les chirurgies de la colonne vertébrale.

 Les économies estimées pour les deux patients plus jeunes (555 $ pour ceux qui sont âgés de 30 à 35 ans [ICR 95% – 733 $ à 374 $]) et les patients plus âgés (7 290 $ pour ceux âgés 65-70 ans [95% ICR – 7380 $ à – 7190$]) étaient inférieures aux économies de coût trouvées dans la méta analyse.

CONCLUSIONS Comparé à la chirurgie de la colonne vertébrale avec hospitalisation, la chirurgie de la colonne vertébrale en ambulatoire a été associée à de meilleurs résultats à court terme et une réduction initiale des coûts directs. Un biais de sélection pour les interventions ambulatoires vers des patients plus jeunes et en meilleure santé peut confondre ces résultats. L’analyse de la base de données nationale suggère que les économies de coûts en soins ambulatoires peuvent être inférieures à ce qui a été rapporté précédemment et que les interventions en ambulatoire sont proposées plus fréquemment à des individus plus jeunes et en meilleure santé.