En mai 2016, le premier binôme d’ambassadeurs de l’ORCA s’est rendu dans un centre hospitalier francilien. Avec un taux de chirurgie ambulatoire de 44,1% et des spécialités très dynamiques telles que la chirurgie viscérale et digestive, la gynécologie et l’orthopédie, cet établissement est déjà bien engagé dans le virage ambulatoire.

Déroulement de la journée :


  1. Visite de l’unité de chirurgie ambulatoire avec le personnel
  2. Réunion organisée avec l’équipe de chirurgiens, d’anesthésistes et la direction de l’établissement

Identification des contraintes et obstacles :

  • Éloignement géographique de l’unité et des blocs opératoires
  • Brancardage des patients
  • Retours en chambre pour une majorité de patients, souvent évitables
  • Faible représentation institutionnelle de l’unité
  • Planification des vacations pour l’ambulatoire

Préconisations :

  • Inscrire le développement de la chirurgie ambulatoire comme une priorité institutionnelle
  • Améliorer le pilotage de l’activité
  • Optimiser le parcours patients
  • Programmer des plages opératoires dédiées à l’ambulatoire

Le mot de conclusion des Ambassadeurs :

« Le CH est déjà bien engagé dans le virage ambulatoire malgré certaines contraintes structurelles. A ce niveau déjà élevé, l’augmentation de ce taux ne pourra se faire harmonieusement qu’avec une réflexion sur un chemin clinique plus adapté et une réorganisation des vacations opératoires visant à mieux regrouper les actes ambulatoires »