Hanes A et al.
J Visc Surg, juin 2016

L’objectif de cette étude rétrospective était de réévaluer les critères d’exclusion des patients à la lumière de leurs suites opératoires immédiates afin d’élargir éventuellement les indications de l’ambulatoire.
Réalisée entre janvier et décembre 2013, l’étude a inclus l’ensemble des patients opérables en ambulatoire et pourtant pris en charge de façon conventionnelle. Les critères principaux étaient la morbidité postopératoire immédiate, les données démographiques, chirurgicales, anesthésiques ou encore l’analyse des critères d’exclusion pour l’ambulatoire. Les patients inclus dans l’étude ont été au nombre de 158. Près de 72% d’entre eux sont sortis dès le lendemain de l’intervention.

Les auteurs notent que les antécédents ne semblent pas constituer une contre-indication absolue à la prise en charge en ambulatoire et ne doivent pas amener le seul chirurgien à exclure les patients.