L’importance des UAVV

Dans le cadre de la réalisation de certains traitements dont les chimiothérapies, il est nécessaire de mettre en place un dispositif permettant de diffuser dans tout l’organisme des solutions parfois toxiques au niveau veineux périphérique.

Ainsi, il est utilisé deux principaux dispositifs : la chambre à cathéter implantable (CCI) et le PICLine. La qualité de la pose et le suivi des patients porteurs de ce type de voie conditionnent la qualité de réalisation du traitement.

L‘appel à projet

L’ARS Ile-de-France a souhaité soutenir des équipes médicales désirant créer des unités pour la pose de ces accès vasculaires veineux, afin que ces unités deviennent des modèles, par un premier appel à projet mis en place en 2019. Les enjeux, tels que précisés dans le cahier des charges, étaient les suivants :

  • Améliorer la qualité du parcours : délais d’accès, continuité de la prise en charge 
  • Sécuriser la procédure en respectant les bonnes pratiques
  • Mettre en œuvre de protocoles de coopération et développement des compétences des paramédicaux qui contribuent également à une amélioration des pratiques
  • Mettre en place un service de conseil en cas de problèmes secondaires 

Bilan de l’appel à projet

Un an après le démarrage de l’édition 2019 de l’Appel à projet UAVV, il a paru pertinent à l’ORCA de mettre en place un webinaire, afin que les différentes équipes soutenues, au nombre de cinq, puissent partager leurs expériences. Vous pouvez trouver, sur ce lien, le replay de ce webinaire. Ce replay étant chapitré, vous pourrez trouver, sans difficulté, les passages spécifiques pour chacune des équipes.

Suite aux résultats encourageants de cet appel à projet, celui-ci sera reconduit au cours de l’année 2021. Nous ne manquerons pas de vous en informer, dès lors que le nouvel appel à projet sera publié, et soumis à candidature.