LA PRESSE MEDICALE

 Association entre fragilité et complications associées à une réadmission après chirurgie ambulatoire.

Il s’agit d’une étude rétrospective sur un effectif considérable ¨417 840 patients pour lesquels ont été étudiés les facteurs de réadmission dans les 30 jours post-opératoires.
La fragilité est un facteur de complications et de réadmission en chirurgie conventionnelle mais également en chirurgie ambulatoire d’où la nécessité de l’identifier.

Voir plus

Les recommandations françaises pour la gestion des procédures endovasculaires en ambulatoire en cas d’artérite du membre inférieur

La chirurgie ambulatoire apparaît comme une opportunité pertinente pour traiter les artérites du membre inférieur, ainsi que pour améliorer le rôle du patient. La Société de Chirurgie Vasculaire et Endovasculaire de Langue Francaise (SCVE) a établi des recommandations pour développer cette chirurgie en France.

Voir plus

Analgésie satisfaisante avec vomissements minimaux en chirurgie ambulatoire : une étude randomisée controlée de morphine vs hydromorphone

Les opiodes restent la thérapie principale pour la gestion de la douleur post-opératoire. Bien que la morphine et l’hydromorphone soient des puissants analgésiques, il semble que l’hydromorphone est moins d’effets secondaires. L’étude randomisée a eu pour objet de comparer l’utilisation de morphine avec l’hydromorphone pour réaliser une analgésie satisfaisante avec vomissements minimaux.

Voir plus

Evaluation préopératoire pour l’anesthésie ambulatoire : Quoi, quand et comment ?

La plupart des chirurgies aux Etats Unis d’Amérique ont lieu en cabinet, dans des centres de chirurgie indépendants, et dans des unités liés à des hôpitaux. Les patients sont souvent âgés avec des comorbidités, et les procédures sont d’une complexité croissante. Traditionnellement les patients sont évalués le jour de la chirurgie par l’opérateur de l’anesthésie. Obtenir des informations sur l’historique médical du patient, établir des critères pour la pertinence, et communiquer les instructions et le déroulé réduit les annulations et les retards, et améliore les satisfactions à la fois de l’opérateur de l’anesthésie et du patient. Les tests de routine ne réduisent pas les risques ni n’améliorent les résultats. Evaluer précisément les patients avec des comorbidités et optimiser leur prise en charge a un impact positif sur la chirurgie ambulatoire et l’anesthésie.

Voir plus

Obésité et apnée obstructive du sommeil en chirurgie ambulatoire.

L’obésité et l’apnée obstructive du sommeil sont souvent associées avec des risques périopératoires et constituent des défis pour l’anesthésiste. Cet article reprend les controverses actuelles autour de la gestion peropératoire des patients obèses avec ou sans apnée obstructive du sommeil, particulièrement dans un centre de chirurgie ambulatoire indépendant.

Voir plus

Programme de récupération améliorée en chirurgie ambulatoire.

Alors qu’ils ont d’abord été mis en place en chirurgie conventionnelle, la récupération améliorée en chirugie est aussi pertinente en chirugie ambulatoire. Notamment par la minimisation de l’usage des opiodes et des programmes d’éducation thérapeutique. La durée de séjour n’est alors plus un critère de mesure, mais l’amélioration de la récupération, la gestion de la douleur et la sortie précoce.

Voir plus

Prise en charge des situations d’urgences en centre de chirurgie ambulatoire

La prise en charge des situations d’urgences dans les centres de chirurgie ambulatoire indépendants des hôpitaux nécessite une organisation spécifique. Il est nécessaire que les anesthésistes qui pratiquent dans ces conditions soient au fait des différences d’organisation entre les hôpitaux avec des moyens et des ressources humaines presque illimitées, et des centres de chirurgie ambulatoire avec des moyens limités et un but légèrement différents : stabiliser et transférer. Les simulations régulières à ces situations sont très efficaces.

Voir plus

Chirurgie infantile en ambulatoire et facteurs associés à l’injection d’opiode en intra veineuse en salle de réveil.

L’utilisation fréquente de morphine en post-opératoire chez les enfants est responsable d’effets secondaires importants. Cette étude a pour objet d’identifier les facteurs périopératoires entraînant des besoins en morphine en postopératoire.

Ainsi, il sera sans doute possible d’adapter les doses en fonction des situations.

Voir plus