Réduire la prescription d’opiacés après une chirurgie plastique en ambulatoire, avec un nouveau protocole de prise en charge de la douleur restrictif en opiaciés.

Les opiacés sont souvent prescrits avec excès, ou de manière non nécessaire, après une prise en charge en ambulatoire. Une gestion attentive des opiacés en périopératoire devrait être une priorité, avec un accent mis sur le contrôle multimodal de la douleur.

Cette étude de cohorte prospective applique un nouveau protocole initié en 2018, le protocole PICASSO, fondé sur un algorithme de prescription prenant en compte le type de chirurgie, les facteurs liés aux patients, et les prescriptions possibles. Au total, 632 patients subissant une chirurgie plastique ont été concernés par ce nouveau protocole, dans le cadre de cette étude.

Pour ces patients, L’application du protocole a permis, entre autres, de diminuer de 20% la prescription d’opiacés, et d’augmenter significativement la prescription d’alternatives non opiacées (acetaminophen (60.7% vs 86.9%), ibuprofen (8.7% vs 74.2%), et gabapentin (23.6% vs 57.9%).

Reducing Opioid Prescribing After Ambulatory Plastic Surgery With an Opioid-Restrictive Pain Protocol

Laryngoscope 2020 Jul