Miscarriage Treatment-Related Morbidities and AdverseEvents in Hospitals, Ambulatory Surgery Centers, and Office-Based Settings.

Roberts SCM, Beam N, Liu G(1), Upadhyay UD, LeslieDL(1), Ba D(1), Kerns JL(1).

J Patient Saf. 2018Dec 3

OBJECTIF: L’objectif de l’étude était d’examiner, en cas de fausse couche, si les morbidités et les effets indésirables liés au traitement variaient selon les types d’établissements.

METHODES: Une étude de cohorte rétrospective a comparé le traitement lié à une fausse couche concernant les morbidités et les événements indésirables dans les hôpitaux et les centres de chirurgie ambulatoire (ASC), et dans les « office based ». Les données des femmes qui ont subi un traitement de fausse couche entre 2011 et 2014 et ont été inscrites en permanence à un régime d’assurance pendant au moins 1 an avant et au moins 6 semaines après le traitement, ont été obtenus auprès d’une base de données nationale des assurances privées.

Le résultat principal était le niveau des morbidités liées au traitement de fausse couche et événements indésirables survenus dans les 6 semaines. Les résultats secondaires étaient des événements majeurs et les infections.

RESULTATS: Un total de 97 374 traitements de fausse couche répondaient aux critères d’inclusion. Une majorité (75%) était fourni parles hôpitaux, 10% des ASC et 15% dans des office based. Un total de 9,3% ont eu des événements liés au traitement de fausse couche, 1,0% des événements majeurs et 1,5% d’infections. Dans les analyses ajustées, il y avait moins d’événements dans les ASC (6,5%)que dans les « office based »(9,4%) et les hôpitaux (9,6%), mais aucune différence entre les établissements et les hôpitaux. Il n’y avait pas de différences significatives entre les événements majeurs entre les ASC (0,7%) et les « office based » (0,8%), mais plus dans les hôpitaux (1,1%) que les ASC et les « office based ». Il y avait moins d’infections dans les ASC (0,9%) que dans les bureaux (1,2%) et plus dans les hôpitaux (1,6%) que les ASC et les « office based ». Dans les analyses stratifiées par type de traitement, la différence entre les paramètres ASC et les paramètres « office based » n’était plus significative pour les fausses couches traitées avec ces procédures.

CONCLUSIONS: Bien qu’il semble y avoir un peu plus d’événements dans les hôpitaux que dans les ASC ou les « office based », les résultats ne permettent pas de limiter telle ou telle prise en charge en fonction de paramètres particuliers ou de types d’établissement.