Feasibility study of bilateral radical ethmoidectomy in ambulatory surgery.

Kérimian M(1),Bastier PL(2), Réville N(2), Fierens S(2), de Gabory L(2).

Ann Otorhinolaryngol Head Neck Dis. Décembre 2018

OBJECTIFS: Évaluer la faisabilité d’une ethmoïdectomie radicale bilatérale en chirurgie ambulatoire par analyse des risques médico-économiques.

MÉTHODES: Cette étude a été réalisée rétrospectivement sur une période de deux ans et prospectivement pendant 1 an. Il incluait tous les patients subissant des éthmoïdectomie, associée à une sphénoïdotomie et /ou à une septoplastie ou non, dans un centre hospitalo-universitaire. Les données ont été recueillies sur la démographie, la maladie étiologie, les opérations antérieures, les détails opératoires, l’évolution postopératoire,  les complications et la satisfaction évaluées par un questionnaire aux jours 1 et 30.

Les critères d’admissibilité à la chirurgie ambulatoire ont été appliqués à cette population et une analyse économique a comparé les économies réalisées entre la gestion des patients hospitalisés et des patients en ambulatoires.

 Résultats: Cent soixante-cinq patients ont été inclus. Les indications chirurgicales comprenaient une polypose nasale (87%), une sinusite chronique sans polypes nasaux (6%) ou fibrose kystique (7%). Soixante-quinze septoplasties y étaient associées (45,5%).

Le temps opératoire dépendait de la septoplastie associée(P = 0,005), de l’expérience du chirurgien (P <0,0001) et une chirurgie antérieure des sinus (P = 0,041). Seulement 37% des patients ont souhaité sortir le jour même; les raisons du refus étaient la distance entre le domicile et l’hôpital et les risques de saignement. Considérant les contre-indications de l’anesthésie, les complications immédiates, 107 patients étaient éligibles pour un traitement ambulatoire, bien que seuls 13 patients ont été opérés en ambulatoire. Les économies médico économiques avec la gestion des interventions en ambulatoires auraient été d’environ 20 000 euros par an.

 Conclusions: l’ethmoïdectomie radicale bilatérale, associée ou non à une septoplastie, pourrait être réalisée en ambulatoire dans plus de 60% des cas, sans un risque accru et des économies de coûts de 28,4%.