Predictive Factors for Adverse Outcomes in PediatricPatients Undergoing Low Risk Skin and Soft Tissue Surgery: A Database Analysis of 6,730 Patients.

Cheon EC(1), Longhini AB(1), Lee J(2), Hansen J(3),Jagannathan N(1), De Oliveira GS Jr(4), Suresh S(1).

Paediatr Anaesth. 17 novembre 2018.

CONTEXTE: Il existe peu de données sur la stratification du risque chez les patients se présentant pour une chirurgie de la peau et des tissus mous présentant un risque faible.

PRINCIPE : Les auteurs ont cherché à déterminer l’incidence et les prédicteurs de complications postopératoires et de réadmissions non programmées dans les 30 jours avec une cohorte d’enfants qui subissent une chirurgie de la peau et des tissus mous.

MÉTHODES: L’étude a inclus des patients pédiatriques ayant subi des interventions mineures de la peau et les tissus mous à l’American College of Surgeons inscrit en permanence au Programme national d’amélioration de la qualité des interventions chirurgicales dans les hôpitaux pédiatriques sur une période de deux ans. Le critère de jugement principal était un composite de complications postopératoires 30 jours après l’intervention. Le résultat secondaire était une réadmission non planifiée dans les 30 jours.

RÉSULTATS: L’analyse finale a inclus 6 730 patients. Il y avait un total de 170 complications postopératoires chez 152 patients (2,23%) avec une majorité de complications liées à la plaie ou postopératoire. Les prédicteurs indépendants d’un risque accru de complications postopératoires sont la classification de la société américaine des anesthésistes ≥ 3 et les carences nutritionnelles. Il y a eu 41 réadmissions non planifiées(0,61%). La présence d’une complication de la plaie postopératoire ou une complication pulmonaire postopératoire au cours de la durée d’hospitalisation de référence était un facteur de risque de réadmission non programmé, dans les 30 jours.

CONCLUSIONS: les patients pédiatriques dont la classification de la société américaine des anesthésistes ≥ 3 et une carence nutritionnelles présentent un risque de développer des complications postopératoires. Les patients qui développent des complications pulmonaires post-opératoires et des complications liées à leur plaie présentent un risque plus élevé de réadmission non planifiée dans les 30 jours. L’identification de ces patients à haut risque peut permettre à l’anesthésiste de mettre en œuvre des thérapies ciblées afin de minimiser la probabilité d’apparition de ces complications.