« Puis-je boire ou manger avant ma chirurgie en ambulatoire ? »

« Les interventions chirurgicales en ambulatoire se pratiquent le plus souvent avec une anesthésie. Lors d’une anesthésie générale, un certain nombre de réflexes ne fonctionnent plus.

C’est le cas de celui qui permet d’avaler correctement (déglutir) pour permettre aux aliments ou aux liquides de bien rester dans l’estomac. Lorsque ce réflexe est supprimé par l’anesthésie, il y a un grand risque que les aliments et liquides aillent dans les bronches ou le poumon et déclenchent des lésions qui peuvent être très graves.

Ainsi, durant l’anesthésie générale, il est impératif de s’assurer qu’il n’y a ni liquide, ni aliments dans votre estomac. Cette période de jeûne, qui correspond au temps nécessaire pour que votre estomac soit vide, est ainsi de 2 heures après la prise de boissons et de 6 heures après la prise d’un repas. Pour certains patients, par exemple en cas de diabète, ces délais peuvent être plus longs. Votre médecin anesthésiste vous le précisera lors de votre consultation pré anesthésie.

Les recommandations médicales indiquent que la prise de boissons, notamment sucrée en respectant la règle des 2 heures avant l’anesthésie, doit être encouragée car elle améliore le confort (sensation de soif) et a un effet bénéfique sur les suites opératoires .

Les mêmes règles s’appliquent, quel que soit le mode d’anesthésie prévue (locale ou générale) car il est parfois nécessaire, en cours d’anesthésie, d’ajouter certains produits pour obtenir une meilleure réponse, qui vous exposent aux mêmes risques d’inhalation de liquide gastrique. »