Esmolol does not improve quality of postsurgical recovery after ambulatory hysteroscopy: A prospective, randomized, double-blinded, placebo-controlled, clinical trial.

De Oliveira GS Jr(1)(2), Kendall MC(1)(2), McCarthy RJ(3).

Medicine (Baltimore). 9 octobre 2018; (41):e12647. .

 

INTRODUCTION: la prise de esmolol peropératoire a démontré qu’elle permettait de réduire la douleur post-chirurgicale. Néanmoins, on ignore si l’utilisation de ce médicament en peropératoires peut améliorer la qualité du rétablissement post-chirurgical rapporté par le patient.

L’étude avait pour objectif principal d’évaluer l’effet de la prise d’esmolol peropératoire sur la qualité de récupération post-chirurgicale. Nous avons supposé que les patients recevant de l’esmolol en peropératoire rapportent une meilleure qualité de récupération post-chirurgicale que ceux recevant une solution saline.

Méthodes: L’étude était une étude prospective randomisée en double aveugle, essai clinique contrôlé par placebo. Des sujets féminins en bonne santé opérés pour la chirurgie hystéroscopique sous anesthésie générale en ambulatoire ont été randomisés pour recevoir l’esmolol administré par voie intraveineuse à raison de 0,5 mg / kg bolus, suivi d’un traitement par perfusion de 5 à 15 µg / kg / min ou le même volume de solution saline. Le résultat principal était le questionnaire Quality of Recovery 40 (QOR-40) 24 heures après la chirurgie.

Les autres données recueillies comprenaient la consommation d’opioïdes postopératoire et les scores de douleur.

Les données ont été analysées à l’aide des tests de groupe t et du test de Wilcoxon.

Résultats: Soixante-dix sujets ont été randomisés et 58 ont terminé l’étude. Il y avait

pas une différence cliniquement significative dans les scores globaux de QoR-40 entre le

esmolol et le groupes de la solution saline à 24 heures, médiane (intervalle interquartile) de 179

(171-190) et 182 (173-189), respectivement, p = 0,82. En outre, les données post-chirurgicales dans l’unité de soins post-anesthésiques ne montraient pas d’avantage pour l’esmolol par rapport à la solution saline en ce qui concerne les scores de douleur, la consommation de morphine, et nausées et vomissements postopératoires.

CONCLUSIONS: Malgré les preuves actuelles dans la littérature selon lesquelles le traitement peropératoire par l’administration d’esmolol améliore la douleur post-chirurgicale, nous n’avons pas détecté d’effet bénéfique de l’esmolol peropératoire sur la qualité de récupération rapportée par le patient après une opération en chirurgie ambulatoire. Nos résultats confirment le concept selon lequel l’utilisation de techniques centrées sur le patient plutôt que les résultats (par exemple, les scores de douleur et les effets des opioïdes) peut changer la pratique de la médecine péri opératoire.

Article complet