Safety and Efficiency of Cervical Disc Arthroplasty in Ambulatory Surgery Centers vs. Hospital Settings.

Gornet MF(1), Buttermann GR(2), Wohns R(3), Billinghurst J(4), BrettDC(5), Kube R(6), Rafe Sales J(7), Wills NJ(8), Sherban R(9), SchranckFW(10), Copay AG(10).

Int J Spine Surg. 15 octobre 2018 (5):557-564.

 

Contexte: Il a été démontré que la chirurgie ambulatoire était efficace et sans danger pour les patients dans le cas des discectomie et fusion cervicales (DFC) et, plus récemment, pour l’ arthroplastie discale au niveau cervical (ADC). Le but de cette analyse est de comparer la sécurité et l’efficacité de la ADC à 1 et 2 niveaux réalisée en centre de chirurgie ambulatoire (CCA) et en milieu hospitalier.

Méthodes: L’étude consistait en une collecte et une analyse rétrospectives de données provenant de

patients ADC consécutifs traités en CCA comparés à un groupe témoin historique des patients traités en milieu hospitalier classés en ambulatoire (0 ou 1 nuit) ou hospitalisation (2 nuits ou plus). Les temps de chirurgie, les pertes de sang, le retour au travail, les événements indésirables (EI) et les chirurgies subséquentes ont été comparés.

Résultats: L’échantillon comprenait 145 patients CCA, 348 patients ambulatoires en hôpital et

65 patients hospitalisés. Une plus grande proportion de chirurgies à deux niveaux ont été effectuées

à l’hôpital que l’ASC. Les temps de chirurgie étaient significativement plus courts dans les CCA qu’en

ambulatoire ou centre hospitalier pour une chirurgie sur un niveau (63,6 ± 21,6, 86,5 ± 35,8 et 116,7 ± 48,4

minutes, respectivement) et pour une chirurgie sur 2 niveaux (92,4 ± 37,3, 126,7 ± 43,8 et 140,3 ± 54,5minutes, respectivement). La perte de sang estimée était également significativement inférieure en CCA que pour les patients ambulatoires et hospitalisés pour une chirurgie sur 1 niveau (18,5 ± 30,6, 43,7 ± 35,9 et 85,7 ± 98,0 mL, respectivement) et pour une chirurgie sur 2 niveaux (21,1 ± 12,3, 67,8 ± 94,9 et 64,9 ± 66,1 ml). Il n’y a eu aucune admission à l’hôpital et aucune intervention chirurgicale subséquente chez les patients CCA. Les patients CCA ont présenté 1 effet indésirable (0,7%) et les patients hospitalisés, 10 effets indésirables (2,4%).

Les patients qui travaillaient sont retournés au travail après un nombre de jours de congé similaire, mais moins nombreux. Les patients CCA avaient repris le travail à la fin de la période de 90 jours.

Conclusions: La ADC à 1 et 2 niveaux peut être réalisée en toute sécurité dans un CCA. Les chirurgies

dans les CCA sont de durée plus courte et effectuées avec moins de perte de sang sans augmentation des effets indésirables.

 

Article complet