An Enhanced Recovery After Surgery (ERAS) Protocol for Ambulatory Anorecta Surgery Reduced Postoperative Pain and Unplanned Returns to Care After Dischargel

Parrish ABO’Neill SMCrain SRRussell TASonthalia DKNguyen VTAboulian A

World J Surg. 2018 Jul;42(7):1929-1938. doi: 10.1007/s00268-017-4414-8.

Il a été prouvé que l’emploi de la chirurgie ambulatoire pour les opérations anorectales est approprié, car efficace et corrélé à une meilleure sûreté. Des parcours de soin périopératoires spécifiques combinant des interventions diverses permettent de d’optimiser la récupération post-opératoire et les résultats associés à la chirurgie proctologique colorectale. Toutefois, il n’existe âs d’étude d’importance décrivant et évaluant un protocole standardisé pour la chirurgie anorectale en ambulatoire.

L’objectif de cette étude était donc d’évaluer les résultats d’un processus renforcé de récupération améliorée après chirurgie (RAAC) pour la chirurgie anorectale.

Cette étude rétrospective a collecté les données issues de 14 centres médicaux californiens permanents Kaiser.

Le protocole défini contient 8 composantes : éducation préopératoire, distribution préopératoire de prescriptions,  traitement prépératoire à base de glucide,  analgésie multimodale, une préférence pour les soins d’anesthésie monitorés,  usage de routine d’un bloc d’anesthésie régional et local, restriction péropératoire de fluides [solutions ?] intraveineuses,  et appel téléphonique post opératoire. Le score de douleur post opératoire et le nombre de retour évitables en soins d’urgences ont également été mesurés.

Sans surprise, le niveau de douleur post-opératoire, ainsi que le pourcentage de retours en soins évitable  a été réduit d’une manière significative dans les cas où ces 8 composantes ont été appliquées (certaines de ces composantes agissant davantage au niveau de la douleur post-opératoire, d’autres au niveau des retours en soins d’urgence non programmés). La mise en place d’un protocole standardisé de type RAAC pour la chirurgie colorectale, et ce de manière plus systématique, est donc fortement recommandée

Article complet